Découvrir la vallée du Né

FICHE D'IDENTITE DU SITE NATURA 2000

Nom du site : La vallée du Né et ses principaux affluents

Désignation du site : Zone Spéciale de Conservation (ZSC) - Arrêté du 22 Août 2006

Départements : Charente et Charente-Maritime

Superficie indicatrice : 4 617 ha, dont 4 234 ha en Charente et 383 ha en Charente-Maritime

Communes concernées : Ambleville- Angeduc- Ars- Aubeville- Barbezieux Saint-Hilaire- Bécheresse- Berneuil- Bessac- Blanzac- Porcheresse- Bonneuil- Brie-sous-Barbezieux- Brossac- Chadurie- Challignac-Champagne- Chapagne-Vigny- Chillac- Condéon- Cressac- Saint-Denis- Criteuil-la-Magdeleine- Déviat- Etriac- Gimeux- Jurignac- Lachaise- Ladiville- Lagarde-sur-le-Né- Lignières-Sonneville- Mainfonds- Merpins- Nonac- Nonaville- Passirac- Péreuil- Pérignac- Reignac- Saint-Aulais-la-Chapelle- Saint Bonnet- Saint Médard de Barbezieux- Saint-Palais du Né- Sainte-Souline- Salles d’Angles- Salles de Barbezieux- Touzac- Verrières- Vignolles- Viville- Voulgézac- Celles- Cierzac- Germignac- Saint-Martial du Né- Salignac sur Charente

 

Le site Natura 2000 de la Vallée du Né forme un ensemble alluvial s’étirant sur plus de 4 600 ha, comprenant le réseau formé par la rivière le Né et ses principaux affluents. La rivière Né étant elle même un affluent de la Charente. Le site s’étend actuellement sur 57 communes et 2 départements : la Charente (52 communes sur environ 4 200 ha) et la Charente-Maritime (5 communes sur environ 400 ha).

Le site correspond à la plaine inondable du Né et de ses principaux affluents : le Collinaud, le Beau, le Condéon, le Gabout, la Maury, l’Ecly, et l’Arce. Ce fond de vallée est essentiellement occupé par des cultures de céréales, des prairies, des plantations de peupliers, et des boisements naturels humides. Les cours d’eau se présentent comme des rivières à faible débit, sujets à des étiages marqués, mais aussi à des crues hivernales et printanières.

Le site abrite des habitats représentatifs de l’écosystème de vallée en région de plaine atlantique, dont certains sont d’intérêt communautaire : les forêts alluviales, les herbiers aquatiques, les friches humides à hautes herbes, les prairies humides.

Toutefois, l’intérêt majeur du site réside dans la présence d’une population de Vison d’Europe (Mustela lutreola), espèce d’intérêt communautaire en voie de disparition en Europe Occidentale. C’est la présence de cette espèce qui est à l’origine de la désignation de la vallée du Né comme Site Natura 2000. Ainsi, la plupart des actions du DOCOB concourent à la protection de cette espèce.

Rosalie des Alpes (photo : E. Général)