Des Hommes et des usages

Le bassin versant du Né est assez peu urbanisé et ne contient pas de grandes agglomérations : seules quatre d’entre elles avaient une population supérieure à 1 000 habitants en 1999 : Barbezieux (4 819 habitants), Châteaubernard (3 532 habitants), Segonzac (2 297 habitants) et Salles d’Angles (1 127 habitants), les territoires de Châteaubernard et Segonzac, n’étant d’ailleurs que partiellement situés dans le bassin versant du Né.
 
L’occupation du sol est donc à dominante agricole, avec une part importante de vignoble : 51 150 ha de SAU dont 22 700 ha de vignes. La moitié sud du bassin est marquée par le mélange de cultures de céréales, oléagineux et vignes (Né amont, sous bassins de la Maury, de l’Ecly et du Beau), tandis que dans la moitié nord, la vigne devient peu à peu prépondérante lorsque l’on s’approche de Cognac. Partout les cultures fourragères et les prairies naturelles sont en recul ; les surfaces toujours en herbe (STH) ne représentent plus qu’environ 7 % de la SAU du bassin.
 
La forêt tient également une place importante dans certaines parties du territoire: forêts acidiphiles de pins maritimes et chênes pédonculés en limite sud (Oriolles, Chillac, Passirac), peupliers dans la vallée du Né, de Péreuil à la confluence avec la Charente.